Réserver une démo
Blog_Thumbnail_PLG_ebook

Objets d’e-mails : comment booster votre taux d’ouverture ?

Estelle Gaveriaux
6 juil. 2021 09:30:00

Que voit-on en premier lorsqu’on reçoit un e-mail ? Son objet bien sûr ! Alors s’il y a bien un élément sur lequel vous devez miser, c’est celui-ci ! Il serait dommage de passer à côté d’un deal parce que vous n’avez pas su trouver les bons mots, n’est-ce pas ? Découvrez nos astuces ainsi que les pièges à éviter pour faire bonne impression auprès de vos prospects.

Même si de nouveaux canaux de communication viennent concurrencer nos bons vieux e-mails, ceux-ci restent toujours une valeur sûre. 

Mais selon une étude Gartner, seulement 24% d'entre eux sont ouverts… Ainsi, il est évident qu’avec un tel pourcentage, le potentiel des e-mails n’est pas totalement exploité. D’autant plus que 8 acheteurs sur 10 affirment préférer ce canal pour échanger avec les commerciaux. Vous l’aurez compris, il y a encore une carte à jouer avec l’envoi d’e-mails

Pourquoi prêter attention aux objets de vos e-mails ?

En fait, plus vous avez travaillé sur votre objet, plus vous avez de chances de séduire votre prospect. Un conseil : ne vous posez pas trop de questions et faites comme si vous souhaitiez vous présenter vous et votre produit. 

Vous pouvez aussi prendre cet exercice comme un challenge : alors que la plupart des e-mails ouverts ne sont lus que pendant 10 secondes environ, c’est à vous de prouver que vous pouvez battre le record. 

Mais avant de penser aux différentes techniques pour que votre prospect ouvre votre e-mail, il y 3 règles fondamentales que vous devez respecter.

Tout comme dans les e-mails marketing, votre objet doit être :

  • court : il doit comporter 3 à 4 mots maximum et faire son petit effet. N’oubliez pas que votre destinataire ne le verra passer qu’en coup de vent.
  • personnalisé : vos prospects ne sont pas dupes : ils savent que vous avez accès à de nombreuses informations les concernant eux et leur entreprise. Ainsi ne vous contentez pas de mentionner leur nom et leur prénom, faites des recherches plus approfondies. 
  • réaliste : qui dit automatisation ne dit pas robotisation ! Si votre objet est trop parfait, vos prospects oublieront qu’il y a un humain derrière votre e-mail. À vous de choisir une typographie originale ou de faire un jeu de mot approprié pour créer un lien dès le premier échange. 

Quels sont les pièges à éviter ?

Et oui, si vous tombez sur cet article, c’est que vous vous doutez bien qu’il y en a…

1. Ne parler que de vous

Cela peut vous paraître impensable mais il faut éviter de penser à votre objectif final : vendre. Certes, votre destinataire doit vite comprendre où vous voulez en venir mais gardez cela pour votre corps d’e-mail. Dans l’objet, évoquez plutôt les enjeux de vos prospects, ils se sentiront privilégiés et apprécieront le fait que vous ne vous mettiez pas en avant.


2. Chercher la perfection

Si vous souhaitiez parfaitement rentrer dans les clous vous mettriez dans vos objets : “ceci est un e-mail commercial”. Inutile de vous expliquer pourquoi cette idée n’est pas très judicieuse… Évitez également d'alourdir votre objet avec des caractères spéciaux comme "//" ou "<>". Vos prospects ne doivent pas avoir l’impression de parler à un robot mais bien à un humain !


3. Vouloir personnaliser votre objet à tout prix

C’est indéniable, la personnalisation est la clé d’une vente réussie. Mais veillez à ne pas personnaliser votre e-mail uniquement par principe. Si vous mettez le nom de votre prospect dans votre objet mais que le corps de votre e-mail ne contient aucune autre information sur votre destinataire, cela n’a aucun sens. Qui plus est, vous prenez le risque que votre message soit complètement ignoré ou supprimé. 

Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place ?

Maintenant que vous savez ce que vous ne devez pas faire, il est temps de vous partager quelques astuces pour impressionner vos prospects. 

1. Faites des recherches approfondies sur vos prospects
Faire des recherches, ce n’est pas se contenter de trouver le nom ou l’adresse e-mail de votre prospect. Passez à la vitesse supérieure et n’hésitez pas à entrer dans les détails : qui sont ses collègues de travail, quel est le business model de l’entreprise, quels sont les obstacles auxquels l’équipe en question est confrontée ? Ce travail de fourmi vous permet d’en apprendre plus sur votre prospect et de sélectionner facilement les termes adaptés dans votre objet.

2. Essayez plusieurs techniques
Sachant que vous envoyez des dizaines d’e-mails par jour sans recevoir de réponses, vous pouvez bien vous permettre de tester diverses méthodes et d’analyser leur impact respectif.

Par exemple, vous pouvez ajuster :

  • le nombre de mots utilisé
  • la formulation de votre objet (par exemple : Ok pour un rendez-vous ? vs. une pause café ?)
  • la typographie 
  • le niveau de personnalisation

Comme le dit si bien l’expression : qui ne tente rien n’a rien ! C’est en testant plusieurs techniques que vous allez voir apparaître des tendances vis-à-vis des préférences de vos clients. Foncez !

3. Évitez les pièges à spam
À quoi bon prendre du temps à rédiger un e-mail si c’est pour se retrouver dans les spams ? Malheureusement cela arrive beaucoup plus souvent qu'on ne le pense avec les e-mails de prospection...Pas de panique, il suffit juste de bannir quelques mots de votre vocabulaire.

Parmi eux, Hubspot recense  : 

  • les termes relatifs à l’argent : “gratuit”, “réduction” ,
  • les termes trop commerciaux : “augmentez vos ventes de 30%”,
  • les notions d’urgence : “l’offre expire dans…”, “plus que quelques heures pour bénéficier de”

Attention également aux mots en majuscules, ceux-là aussi ne passeront pas au travers des filtres anti-spam. Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire !

4. Faites preuve d’originalité
L’objet de votre e-mail est certainement la seule, voire l’unique opportunité de vous démarquer auprès de vos prospects. Laissez donc parler votre personnalité et pensez aux divers courriels que vous avez vu passer dans votre boîte de réception. Comment faire mieux ? C’est simple, dites-vous que vos destinataires doivent se rappeler des quelques mots qu’ils vont apercevoir.

Le vente représentant avant tout un lot d’interactions humaines, concentrez-vous en priorité sur les liens créés avec votre prospect.



Soyez-en sûrs, l’e-mail a encore de beaux jours devant lui. Et même si pour vous la portée d’un objet reste anecdotique, faites tout de même en sorte de marquer les esprits. En étant simple, concis et original !

CRÉER MON COMPTE GRATUIT

Vous devriez également aimer

Conseils de vente

Restez informés avec GetAccept